ASBL Royale l'Espoir
Rue du Village, 93
4161 Villers-Aux-Tours
Email : aa.steveler@gmail.com
Site web : www.sallelespoir.be
L’histoire de la naissance de notre ASBL et de la construction de la salle est très bien résumée dans l’article ci-dessous écrit par Muriel Sparmont : « En 1886, un jeune diplômé de l’Ecole Normale, plein de fougue et de zèle, choisit Villers-aux-Tours pour exercer son métier d’instituteur. Très vite adopté par la population locale, il organise une série d’activités tant sportives que culturelles. Avec quelques aînés, il projette un rêve : présenter une pièce de théâtre. Ainsi, après quelques mois d’hésitations, de discussion et de recherches, Arnold Sauvage met en place la première troupe de comédiens dans le petit village condruzien. Celui-ci s’appuie sur un comité organisateur parmi lequel on retrouve Arnold Sauvage, Alfred Grosjean de Hestreux, Julien Haillot et Charles Antoine. Après plusieurs semaines de répétitions, est présentée les « Plakeûs d’Afiches ». Tout est très bien pensé : décors, costumes, maquillages, … Pour cette première, ce sont les petits locaux de l’école communale qui servent de théâtre ! Cette pièce est un véritable triomphe. Petite ombre au tableau : les autorités communales n’ont pas été prévenues de la manifestation et désormais, la troupe est contrainte de trouver un autre endroit pour jouer ! Si les comédiens déménagent souvent, Arnold Sauvage décide de donner un statut à la troupe. Il porte sa société chorale et dramatique sur les fonds baptismaux. Elle devient ainsi l’ESPOIR de VILLERS-AUX-TOURS. Un nom qui résume tout un esprit. Certains habitants sont heureusement fiers d’avoir de tels comédiens dans le village. Ainsi, les époux Haillot-Laiskin leur proposent même de leur céder provisoirement un terrain. Toutes les bonnes volontés sont ainsi réunies pour construire un bâtiment de planches. Mais la première guerre mondiale terminée, les époux décident de vendre la petite salle de bois et proposent logiquement aux comédiens de l’acquérir. Fatigués de vivre en nomades et voulant un local plus adéquat, les comédiens estiment qu’il faut construire une réelle salle de caractère moderne mais surtout… définitif. Une nouvelle fois, tous retroussent les manches et font appel à des personnes extérieures qui n’hésitent pas à donner un sérieux coup de main. La châtelaine Mademoiselle Leurqui fait don d’un terrain au carrefour des routes de la « Fachère » et du « Chesnay ». Tout le village participe et c’est ainsi qu’est inaugurée, en 1919, la salle l’Espoir. » Quelques années plus tard, le 3 décembre 1927, comparaissent devant Maître Gaston Jonet, notaire à Anthisnes, Arnold Sauvage et 42 autres personnes pour la création de l’ASBL l’Espoir, aujourd’hui toujours en activité, et sans interruption, depuis 1927… Après 50 années d’existence, notre ASBL a reçu le titre de Royale pour s’appeler ASBL Royale l’Espoir.